Un court-métrage bien calme et poétique qui vous fait réfléchir dans vos idées du moment présent. Le film à été directement influencé par la musique de Bon Iver, surtout avec la sorti du premier album ‘For Emma, Forever Ago‘. Karl Farah, le réalisateur, est devenu fasciné avec le groupe, spécialement avec la chanson ‘Skinny Love‘ qui l’a évidemment inspiré sur le film.

… un genre d’ode à l’amour, la découverte, l’engagement et la peur du moment présent. Le destin qui te frappe en pleine face peut parfois amener des belles histoires si on prend le temps de l’agripper au passage.

Le film atteste une fluidité avec sa simplicité, ses paroles ardues, actions et regards passionnée. Tournée dans le calme hivernal du Vieux Port de Montréal, les deux protagonistes joué par Karl Farah lui-même et Geneviève Boivin Roussy, soutire l’ambiance de leurs entourage pour livré une performance chaleureuse et ardente.

Avec certaines imperfections, Karl aime dire que c’est son premier film, qu’il croyait être trop poétique et littéraire au début, mais avec le temps il a vus que ça donnait un peu de surréalisme et fantaisiste à l’histoire, et j’avoue qu’il à raison.

“Skinny Love” est le premier volet d’une trilogie que Karl viens de tournée. Le court-métrage lui a donné envie d’en savoir plus sur Tom et Camille. Une évolution ou dévolution des personnages. Les deux autres films ne sont pas encore disponibles.

Karl vas aussi être le rôle principal dans une sérieweb intitulé ‘4e essai et les buts’ sur Tou.Tv en Février.

Voici plus d’info sur Karl:

D’autre films